atelier éthiques de la permaculture par Joe Atkinson, UK

Il demande aux participants si ils connaissent les étiques de la permaculture il dessine des cercles au sol avec une craie aux fur et à mesure que les participants liste :

-prendre soin de la terre

-prendre soin de la nature

-créer de l’abondance et redistribuer les surplus.

Et dessines des symboles qui les représentent, et expliques les interactions entre chaque éthique. C’est la base de la permaculture c’est simple et ça parle a tout le monde. Ça nous donne des outils mais pas un dogme. L’étique de la permaculture guide les décisions prisent par les permaculteurs. Il distribue des cartes où il y a écrit par exemple : prendre l’avion, et demande à chacun de commenter et de placer la feuille sur le plan avec les 3 cercles des éthiques. Il invite les participants à réfléchir comment les exemples interagissent avec les étiques. Un autre exemple : manger de la viande. Il donne des exemples de conceptions en permaculture et principes pour commenté chaque exemple. Autre exemple : écoconstruction. Prendre soin de l’homme, comme les matériaux sont sein. Ça peut être placer dans le cercle prendre soin de la terre si les matériaux sont locaux et issue d’une production raisonné. Autre exemple : projets de protection de la nature, des bananes du commerce équitable. Le but est de ce rapprocher le plus possible du centre des cercles d’éthiques, et de réfléchir dans chaque actions est-ce que ça ce rapproche des éthiques. Mais il ne faut pas non plus les exemples donné comme « ville en transition » sont une opportunité, de donner des définitions dès le début de notion qui vont apparaitre tout au long de la formation. Des débats qui peuvent être controversé comme manger de la viande sont soulevé dès le début avec une démarche de respect de la diversité, et d’introduire la réponse permaculturelle par excellence : ça dépend 🙂 Tout les participants reçoivent une carte, donc tout le monde est inviter à prendre la parole sans être placé devant tout le groupe. C’est un atelier interactif où les participants peuvent aussi ce déplacer regarder, réfléchir, échanger. Le but est de laisser les participants réfléchir sur ses éthiques et de ne pas être un dictateur d’éthique. Matériel : des cartes et une craie. Ou de la ficelle pour faire les cercles.